Sud Ouest Marbrerie

Le funéraire autrement à Bruges

Obtenir un devis 05 33 52 15 35

Les réponses à vos questions

L’organisation d’obsèques, la souscription d’un contrat obsèques ou encore la conception d’un monument funéraire sont des projets importants mais souvent exceptionnels dans le chemin de nos vies. C’est pourquoi ils induisent un grand nombre de questions. Voici nos réponses aux questions qui nous sont le plus fréquemment posées.

Marbrerie

Le caveau est une construction en béton comportant une ou plusieurs parties appelées « case ». C’est l’endroit où sont apposés les cercueils et enfouis sous la terre. Il permet une meilleure évacuation d’eau et conservation des cercueils. Votre choix de cercueil est donc plus large. Le caveau permet de garder le cercueil intact plusieurs décennies. Le caveau de famille peut quant à lui être réutilisé plusieurs fois et ce dans une même concession ; en ajoutant simplement une nouvelle dalle pour fermer la nouvelle case occupée par l’inhumation du nouveau membre de la famille. Cela évite ainsi la conception de nouveaux monuments funéraires pour chaque membre de la famille. Le caveau collectif s’avère ainsi, dans le temps, plus économique qu’un caveau individuel. les cercueils sont à même la terre, dans ce cas il faudra prévoir une « fausse case » qui est un caveau bétonné sans fond afin que la sépulture soit et demeure stable.

La pleine terre est le fait d’enterrer le défunt en creusant un trou dans le sol ; il y a donc plus d’humidité que dans un caveau. Les cercueils sont à même la terre. En pleine terre, seule la semelle est obligatoire mais certaines mairies demandent aux familles la construction d’une fausse case sous la semelle afin de raidir la sépulture et éviter qu’elle soit « bancale » (caveau bétonné sans fond). Cette fausse case permet au monument de ne pas s’enfoncer. Pour ce type d’inhumation, la pleine terre fera bouger le monument dans le temps (30-40 ans après sa pose). Le monument penchera et nécessitera donc une opération de « remise à niveau ».

Le délai à observer dépend du type d’inhumation : pleine terre ou caveau. Si l’inhumation a été effectuée en « pleine terre », il faudra attendre 3 à 6 mois selon le terrain afin qu’il se stabilise, avant d’y poser un monument. Si vous choisissez un caveau, aucun délai n’est à observer, il vous est possible d’y poser un monument immédiatement.

Configurer un monument en ligne

Le granit est inaltérable et même s’il peut demander un nettoyage régulier, ce dernier est facilité par le polissage du matériau qui en élimine l’adhérence. Le granit est le matériau le plus rependu concernant la construction du monument funéraire. En effet, il ne demande aucun entretien et est très solide, c’est un matériau naturel que l’on trouve dans les massifs montagneux après avoir subi les épreuves du temps. Il offre également un large choix de couleurs (+40).

La pierre nécessite plus d’entretien car elle prend la poussière et accumule de la mousse au bout de seulement quelques années. Elle reste également plus chère et plus fragile que le granit.

Le marbre est, comme la pierre, très calcaire. Utilisé plus rarement lors de conception de monument, le choix de sa couleur est moins large, le marbre est également moins adapté aux intempéries, plus fragile. Il est aussi plus onéreux et compliqué à extraire.

Un caveau permet traditionnellement entre 2 et 4 places mais peut permettre l’inhumation de 10 cercueils selon sa conception initiale. Un caveau peut être composé de cases simples (un cercueil par niveau) ou de cases doubles qui permettent l’inhumation de deux cercueils au même niveau .